PRESENTATION
LES EQUIPES
RESSOURCES
ENSEIGNEMENT
COMMUNICATION

Bienvenue à l'Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire


Annuaire     Contact     Intranet    CNRS    UCA    Autres sites CNRS
 
ACTUALITES
Nouvelles chaires pour le 3iA Côte d'Azur

La liste des nouvelles chaires 3iA Côte d'Azur a été dévoilée.
Pour le thème 3 "AI for Computational Biology and Bio-Inspired AI", Pascal Barbry, directeur de recherche CNRS à l'IPMC (CNRS-Université Côte d'Azur) a été retenu : "Human Lung Atlas”.
 
COVID19 : Tests PCR : « Nous pourrons atteindre les 50 000 par semaine »

André Le Bivic, directeur de l’Institut des sciences biologiques, explique l'appel aux laboratoires de recherche publics et leur mobilisation, pour effectuer des tests de dépistage du COVID-19.


Bilan scientifique CNRS INSB 2019 / Des scientifiques azuréens à l'honneur !

Le bilan INSB 2019 est paru sur le site de l’Institut de Biologie du CNRS. Ce document est un aperçu de l’activité scientifique dans le domaine des sciences biologiques en 2019.
Les publications de certains chercheurs azuréens y sont mises à l'honneur dont des chercheurs de l'IPMC : Marc Borsotto (DR CNRS, page25), Takeshi Harayama (chercheur en CDD, page 31), Jacques Barik (MCF UCA, page 42) & Thomas Bertero (CR CNRS, page 43).
 
COVID-19 / IPMC / Publication dans la revue Cell

Magali Plaisant, Laure-Emmanuelle Zaragosi et Pascal Barbry, ainsi que leurs collègues français Delphine Gras (INSERM Marseille) et Sylvie Leroy (CHU Nice) sont associés à une nouvelle publication de la revue Cell dans laquelle est décrite comment le coronavirus SARS-CoV-2 utilise la voie de signalisation de l’interféron pour infecter un grand nombre de types cellulaires humains.
 

COVID-19/IPMC : Des azuréens mettent au point un test de dépistage

Participant à l'effort collectif, des chercheurs sophipolitains ont réussi en des temps records, à développer une nouvelle technique diagnostique.
 

COVID-19 / IPMC / CHU : Quels sont les points d'entrée pour le SRAS-CoV-2 lors d’une infection COVID-19 ?

Deux types de cellules nasales ont été identifiés comme des points d'infection initiaux probables pour le nouveau coronavirus qui cause le COVID-19. L'identification de ces cellules par des chercheurs de l'Institut Sanger, du Centre médical universitaire de Groningue, de l’Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire et du Centre Hospitalier Universitaire de Nice et de leurs collaborateurs, dans le cadre du Réseau Poumon du consortium HCA (Human Cell Atlas), pourrait aider à expliquer le taux de transmission élevé de SRAS-CoV-2.

Publication Nature Medicine...
Lire l'article de Genengnews...
Lire l'article UCA...
Lire l'article Nice-Matin...


IRCAN / IPMC : Avancée majeure pour les
« enfants de la lune » avec une publication dans le JID

 
Des chercheurs de l'Institut de recherche sur le cancer et le vieillissement (CNRS/Université Côte d'Azur/Inserm) en collaboration avec des chercheurs de l'Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire (CNRS/Université Côte d'Azur) ont montré que les fibroblastes du derme sont capables d'activer les cellules Natural Killer (NK) du derme, et ainsi de protéger contre l'invasion des cellules cancéreuses dans des modèles de peau humaine organotypique.

UCA/ Que savons-nous de la réponse immunitaire au virus du Covid-19 ?

Le Pr. Philippe Blancou, immunologue et virologue à l'IPMC (CNRS-Université Côte d'Azur) au sein de l'équipe du Pr. Nicolas Glaichenhaus, travaille avec Cecil Czerkinsky, directeur de recherche INSERM et en étroite collaboration avec le CHU de Nice sur les spécificités de la réponse immunitaire au virus SARS-CoV-2. Ils expliquent où en sont les connaissances des chercheurs et quelles perspectives se dessinent pour espérer développer une immunité contre la maladie. L'équipe a déjà répondu à trois appels à projet dédiés au COVID-19.

Lire l'article UCA...


IPMC/ Nice-Matin : Covid : l'inflammation ne doit pas prendre le dessus
 
Interview du Dr Barbara Seitz Polski, immunologiste au CHU de Nice et chercheuse dans l'équipe du Dr Gérard Lambeau, sur l'étude Covimune.

Université Côte d’azur se mobilise pour les personnels soignants

Devant la difficulté des personnels soignants à se fournir en matériels de première nécessité, la communauté Université Côte d’Azur s'est tout de suite mobilisée pour proposer son aide. Dons de matériels par les laboratoires de recherche, fabrication de visières de protection, les initiatives sont nombreuses mais peuvent encore se développer. N’hésitez pas à nous contacter pour apporter votre précieuse contribution.

Lire l'article...


COVID-19 / Le soutien des laboratoires azuréens salué dans WebtimeMedias

Webtimemedias a souligné l'action de solidarité des laboratoires azuréens dans un article intitulé "La communauté scientifique azuréenne se mobilise pour le personnel soignants" publié le 31 mars.
 

IPMC/ DR20/ Journée internationale des droits des femmes : les actions organisées en délégation Côte d'Azur

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Carine Antico, conseillère en formation à la DR20 et correspondante égalité MPDF, Valérie Briet chargée de ressources humaines à l'PMC (CNRS -Université Côte d'Azur) et Pierre Cruzalebes chargé de recherche CNRS à Lagrange (CNRS -OCA - Université Côte d'Azur) ont organisé le 12 mars une intervention auprès de deux classes de seconde du lycée Auguste Renoir de Cagnes-sur-Mer pour parler des stéréotypes et des choix d’orientations.

Lire l'article...


IPMC/ Sophia Mag/  Les troubles du comportement : à la recherche du sang (temps) perdu
 
A l’IPMC, dans un laboratoire d’immunologie, «psychiatrie» commence à s’épeler « psych-IA-trie ». Pourquoi les immunologistes s’invitent-ils chez les psychiatres, et qui plus est accompagnés d’Intelligence Artificielle ? Susana Barbosa, au sein de l’équipe « Système immunitaire, cerveau et nerfs périphériques » du Pr Glaichenhaus, identifie dans notre sang des biomarqueurs immunitaires permettant de mieux diagnostiquer les maladies mentales.
Publication Cell Reports 2020
 
Vous venez de terminer un bon repas et vous vous sentez repu ? Des chercheurs du CNRS, d’Inrae, de l’Université de Bourgogne, d’Université de Paris, de l’Inserm et de l’Université du Luxembourg viennent de comprendre les mécanismes qui, dans votre cerveau, ont conduit à cet état. Il s’agit d’une cascade de réactions déclenchée par l’élévation du taux de glucose dans le sang. Cette étude, menée chez la souris, est publiée dans Cell Reports le 3 mars 2020.

IPMC / Publication The Journal of Clinical Investigation
 
 
Gérard Lambeau, chercheur CNRS à l'IPMC
(CNRS - Université Côte d'Azur)

IPMC / Parution d'un article scientifique dans Nature Communications

L'équipe de Florian Lesage, chercheur Inserm à l'Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire (CNRS-Université Côte d'Azur), a mis en évidence une nouvelle approche thérapeutique pour traiter certaines maladies neurodéveloppementales, notamment le syndrome de Birk Barel. Ces travaux ont été publiés dans Nature Communications : "Inhibition of histone deacetylation rescues phenotype in a mouse model of Birk-Barel intellectual disability syndrome"

Florian Lesage, chercheur Inserm à l'IPMC
(CNRS - Université Côte d'Azur)


IPMC / Obtention d'une bourse Marie Curie

Aurore Thomazeau, actuellement chercheure en neurosciences à l'université McGill à Montréal, vient d'obtenir une bourse individuelle "Global Fellowship des Marie Sklodowska-Curie Actions" avec le projet METAFRAX (Unconventional NMDAR signaling theory for Fragile X Syndrome). Elle intégrera l'équipe Métabolisme de l’ARN et maladies liées au neuro-développement du Dr. Barbara Bardoni, DR Inserm à l'IPMC (CNRS-Université Côte d'Azur)


Visite du laboratoire par des collégiens du CIV

Une matinée « Métiers de la Science » a été organisée par Anne Baron, chargée de recherche CNRS à l’Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire à Sophia-Antipolis ce jeudi 30 janvier. Les 30 élèves issus d'une classe de 4ème du Centre International de Valbonne ont pu assister à des présentations de scientifiques et visiter les plateformes d'imagerie, de techniques d'histologie et de protéomique et lipidomique du laboratoire.


Visite du laboratoire par des lycéens d'Antibes

Un après-midi « Métiers de la Science» a été organisé ce mardi 21 janvier à l’Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire à Sophia-Antipolis à l'intention de lycéens antibois du Lycée Horticole Vert d’Azur. Les 58 lycéens présents ont assisté à l'intervention de Carine Antico, correspondante égalité de la délégation régionale Côte d'Azur sur les stéréotypes et les choix d’orientations et à l'intervention de Alice Guyon, DR CNRS à l'IPMC (CNRS-Université Côte d'Azur) sur les métiers scientifiques. Une visite des plate-formes de cytométrie et d'imageries du laboratoire leur a été proposé pour clore cette visite.


Cérémonie de remise des médailles aux trois Talents CNRS 2019

Les médailles Talents CNRS ont été remises le mardi 10 décembre 2019 au Centre Universitaire Méditerranéen à Nice. Parmi les 3 lauréats, on retrouve 2 chercheurs de l'IPMC, Jacques BARIK et Thomas BERTERO, récipiendaires de la Médaille de Bronze.
 
UCA / Cérémonie des lauréats de prix d’excellence 2019 d’Université Côte d’Azur

Université Côte d'Azur a décerné ses prix d'excellence le 10 décembre à plus de 70 enseignants-chercheurs, chercheurs, étudiants et artistes dont 13 scientifiques du CNRS parmi lesquels :
- Bruno Antonny, directeur de recherche CNRS
- Jacques Barik, maître de conférence,
- Thomas Bertero, chargé de recheche CNRS,
- Gérard Lambeau, directeur de recherche CNRS,
- Clara Sanchez, doctorante dans l'équipe de Jean-Louis Nahon.

EVENEMENTS
 

APPEL A PUBLICATION

LE MOT DU DIRECTEUR
Pour notre Institut, 2018 constitue le début d’un nouveau contrat quinquennal marqué par le soutien renouvelé du CNRS et de l’Université Nice Sophia Antipolis. A cette occasion la direction a changé mais pas les objectifs voulus par son fondateur : chercher et découvrir, faire progresser les connaissances par une recherche aux plus hauts standards internationaux et les diffuser par l’enseignement et les communications dans les Colloques scientifiques et les Conférences grand public.

L’IPMC est multithématique, ce qui est une force, à condition que son développement repose sur des choix structurants qui favorisent la collaboration entre équipes existantes et le recrutement d’équipes nouvelles, aptes à renforcer le potentiel interne. Cela suppose des choix thématiques et une structuration des équipes en axes partageant des intérêts communs centrés sur la Pharmacologie moléculaire et cellulaire, notre cœur de métier, mais intégrant les développements les plus récents en « omics », en imagerie cellulaire et en études intégrées du vivant.

Par ailleurs, la politique de communication doit être conçue afin d’augmenter la visibilité de l’IPMC et de maintenir ses financements et son attractivité vis-à-vis des étudiants, des chercheurs, ingénieurs et techniciens. Les modes de financements de la recherche continuent d’évoluer avec une montée en puissance des structures locales et régionales. L’IPMC doit garder sa visibilité internationale tout en étant un acteur majeur du développement scientifique et universitaire local, en particulier de l’IDEX piloté par l’Université Côte D’Azur. Ainsi, des rapprochements avec de grandes Universités étrangères, au Canada et en Chine en particulier, sont en cours afin d’intégrer durablement l’IPMC au sein d’un réseau international d’excellence. 

Notre Institut aura 30 ans l’année prochaine. C’est encore jeune, plus jeune que la plupart d’entre nous, mais la maturité est là avec déjà une longue liste d’avancées majeures et d’innovations, construites avec détermination par tous ceux qui ont participé à cette aventure exigeante. Par essence la recherche scientifique ne connait ni frontière ni territoire et l’IPMC n’est pas une tour d’ivoire. Chaque année des étudiants sont formés en son sein, et nombre de ces anciens étudiants ont essaimé en France et à l’étranger afin d’y poursuivre des recherches dans le public et dans le privé.

Changer, se renouveler pour progresser, que pourrait-on souhaiter de plus stimulant pour les années à venir ?
 
PUBLICATIONS
 Becot A. et al. (2020). The Transcription Factor EB Reduces the Intraneuronal Accumulation of the Beta-Secretase-Derived APP Fragment C99 in Cellular and Mouse AD Models. Cells

 Wang S. et al. (2020). Adipocyte Piezo1 mediates obesogenic adipogenesis through the FGF1/FGFR1 signaling pathway in mice. Nat Commun

 D'Ambrosio J.M. et al. (2020). Osh6 requires Ist2 for localization to the ER-PM contacts and efficient phosphatidylserine transport. J Cell Sci

 Doghman-Bouguerra M. et al. (2020). Cancer-testis Antigen FATE1 Expression in Adrenocortical Tumors Is Associated with A Pervasive Autoimmune Response and Is A Marker of Malignancy in Adult, but Not Children, ACC. Cancers (Basel)

 Surakhy M. et al. (2020). A common polymorphism in the retinoic acid pathway modifies adrenocortical carcinoma age-dependent incidence. Br J Cancer

 Pinto E.M. et al. (2020). Germline Variants in Phosphodiesterase Genes and Genetic Predisposition to Pediatric Adrenocortical Tumors. Cancers (Basel)

 Chami M. and Checler F. et al. (2020). Targeting Post-Translational Remodeling of Ryanodine Receptor: a New Track for Alzheimer's Disease Therapy? Curr Alzheimer Res

 Peresse T. et al. (2020). Molecular and cellular dissection of the oxysterol-binding protein cycle through a fluorescent inhibitor. J Biol Chem

VIDEOS
CONFERENCES & THESES
IPMC UMR7275
660 Route des Lucioles
SOPHIA ANTIPOLIS
06560 VALBONNE

tél : 04 93 95 77 77 - fax : 04 93 95 77 08

 

INSTITUT DE PHARMACOLOGIE MOLECULAIRE ET CELLULAIRE

mentions légales